Archives de catégorie : Événements

Avis de soutenance de thèse, le mercredi 16 Mai 2018, en salle A 32.

                     

Chères collègues et chers collègues,

J’ai le plaisir de vous annoncer que la soutenance de ma thèse aura lieu le mercredi 16 Mai 2018, à partir de 14h, en salle A 32, à l’UFR Arts, Lettres et Langues (ou à la salle Ferrari, en cas de blocage d’étudiants). La soutenance sera suivie d’un pot de thèse (en salle A 40), à partir de 18h. Vous êtes très cordialement invités.

 

Thème :  Enfances handicapées. Une liminarité indépassable ? Une approche ethnocritique de la littérature de jeunesse

Eugénie FOUCHET (l’Université de Lorraine et sous la direction de Jean-Marie PRIVAT)

RÉSUMÉ

Ce travail interroge les représentations narratives et iconographiques des personnages de l’enfant et de l’adolescent handicapés moteurs, en littérature de jeunesse contemporaine. L’étude porte sur un corpus varié d’albums, de bandes dessinées, de romans ainsi que de pièces de théâtre. Nous proposons une approche ethnocritique de ces textes, approche qui croise poétique des textes littéraires et anthropologie du symbolique. La première partie de notre thèse se focalise sur le parcours initiatique du personnage. Nous montrons ainsi comment l’enfant ou l’adolescent handicapé se construit au travers de cosmologies enfantines et adolescentes que le destin narratif (et/ou iconique) du personnage contribue à recréer ou à refaçonner. Il s’agit alors de porter une attention particulière à son rapport aux jeux, à l’art, à la littératie ou encore à l’imaginaire. La deuxième partie questionne les usages culturels et symboliques dont le corps handicapé du personnage est investi. Se manifestent ainsi deux postures opposées (parfois complémentaires) : l’une centrée sur la sur-visibilité (et même parfois sur l’anormalité/anomalie) du corps handicapé et l’autre centrée, à l’inverse, sur son effacement ou son euphémisation, et donc sur une forme de liminarité plus ou moins sublimée. Nous tenterons de montrer comment ces deux postures sont souvent conduites à dialoguer en fait, notamment à travers le rapport texte/ images des livres. Quels sont les enjeux éthiques et éducatifs d’une « stylisation » littéraire du handicap et des formes d’ensauvagement symbolique de ses représentations contemporaines ? Et quelles sont les stratégies de dépassement et/ou  de transcendance du handicap qu’offrent les activités ludiques, oniriques et ritiques ? Se dévoilerait-il ainsi un nouveau regard, un nouvel art ?

 

Mots-clés : Littérature de jeunesse – Ethnocritique – Corps handicapé – Liminarité – Initiation – Personnages de l’enfant et de l’adolescent

 

ABSTRACT

This thesis is a study of the narrative and iconographic representations of physically handicapped children and teenagers in contemporary fiction for children and young adults. The corpus under study includes picture books, comic books, novels and plays. We propose an ethnocritical approach to these texts, based on both a poetics of the literary text and an anthropological approach to the symbolic. The first part of the thesis focuses on the process of initiation of the character. We show how the handicapped child or adolescent constructs his/her identity within the framework of child or adolescent cosmologies which are to some extent recreated or reshaped by the narrative (or iconographic) destiny of the character. Particular attention will be paid to the role of games, art, deep literacy, and imagination. The second part examines the cultural and symbolic representations surrounding the body of the handicapped person. From this point of view, two opposite (but sometimes complementary) attitudes appear: the first one focuses on the over-visibility (and sometimes even on the abnormality/anomaly) represented by the handicapped body and the other, inversely, on its erasure or euphemisation, and thus on its more or less sublimated liminal status. We will attempt to demonstrate how the relationship between text and image often leads to a dialogue between these two attitudes. What is at stake from an ethical and educational point of view in a literary “stylization” of physical handicaps and in the forms of symbolic return to a wild state involved in contemporary representations? And what strategies for overcoming or transcending physical handicaps are offered by activities involving play, dreaming or critical distance? Is it possible to detect a new attitude, a new art?

Keywords : Children’s littérature – Ethnocritics – Disabled body- Liminarity – Initiation – Teenager and Children Characters

Semdoc 2018 Journées doctorales du réseau Iris Metz, 2-3 juillet 2018 Appel à communications

 

Iris (Interregion, interscience) est un réseau d’unités de recherche fondé sur des intérêts communs et complémentaires dans le domaine scientifique et la formation. Il réunit trois unités du domaine des sciences de l’homme et de la société implantées dans le Grand Est :

  • Cimeos (Communication, médiations, organisations, savoirs, Université de Bourgogne)
  • Crem (Centre de recherche sur les médiations. Communication, langue, art, culture, Université de Lorraine)
  • Elliadd (Éditions, langages, littératures, informatique, arts, didactique, discours, Université de Franche-Comté)

L’ambition est de construire une culture commune en favorisant les échanges et contacts entre doctorant.es et encadrant.es.

Cette rencontre sera l’occasion de confronter les approches scientifiques qui caractérisent les disciplines représentées au sein des unités, notamment les sciences de l’information et de la communication, les sciences du langage, les langues et littératures françaises ou étrangères, la didactique, l’anthropologie et la sociologie.

Les contributions devront porter sur des questions de méthode (à entendre dans un sens plus large que « méthodologie » : construire une problématique, constituer un corpus, etc.) liées à la réalité concrète de la recherche doctorale et sur leur articulation avec les choix théoriques.

Modalités de soumission et sélection

Chacune des unités du réseau Iris sélectionnera quatre propositions de communication émanant de ses doctorants (à partir de la 2e année). Vous êtes donc invité à envoyer votre proposition en une page avant le 7 mai,  par courrier électronique :

en mettant en copie votre directeur/trice de thèse.

L’objet du courriel doit être libellé ainsi :

Semdoc 2018 – Initiale du prénom du doctorant Nom du doctorant – Titre de l’article.

Calendrier

  • 7 mai: fin des dépôts des propositions dans chaque unité
  • fin mai 2018: notification aux auteurs
  • 2-3 juillet: doctorales

exposé de 30 minutes (15 000 signes maximum)

  • septembre 2018: les textes retenus seront publiés dans le carnet de recherche de l’AJC Crem sur Hypotheses.org, dans la rubrique Eustochia[1], Actes des séminaires doctoraux d’Iris

Organisation

  • Lieu: Metz, 2-3 juillet 2018
  • Modalités de participation

Chaque unité proposera les noms des 4 doctorants et des 4 enseignants-chercheurs qui participeront aux journées

Le Crem (l’unité de recherche invitante pour 2018) financera le logement des doctorants et les repas de tous les participants (à savoir 4 doctorants et 4 enseignants-chercheurs par unité).

 

  • Public: si le séminaire est réservé à un nombre restreint de participants, les doctorants et enseignants-chercheurs de l’unité d’accueil pourront tous y assister.

[1] En grec ancien, eustochia désigne la sûreté du coup d’œil. Chez Platon, il s’agit de celle de l’archer qui vise sa cible. Chez Thucydide et Aristote, le mot renvoie aussi à une concentration des forces (finalité) et à une capacité à établir des similitudes entre ce qui est visible et ce qui ne l’est pas à première vue (modalité). Pour en savoir plus : M. Détienne et J.-P. Vernant, Les Ruses de l’intelligence. La Mètis des Grecs, Paris, Flammarion, 1974.

 

 

Programme du colloque international METTRE EN RÉCIT Enjeux des formes contemporaines de narration, les 15 et 16 mars 2018,   Université de Lorraine Campus du Saulcy, UFR ALL-Metz, salle A40

Programme du colloque international METTRE EN RÉCIT Enjeux des formes contemporaines de narration,  les 15 et 16 mars 2018,   Université de Lorraine Campus du Saulcy, UFR ALL-Metz, salle A40

JEUDI 15 MARS 2018:

08h30 :  Accueil

09h00 :  Ouverture du colloque par Jacques Walter, directeur du Crem et Sana Hadhoumi, présidente de l’AJC Crem
  09h25-10h45) :    Panel 1 : Éducation et techniques : renouvellement des formes narratives.

10h45 :  Pause

 (11h10-12h30)  :   Panel 2 : Des dispositifs narratifs : médias et arts numériques,

Miranda Dos Santos Cidicley (Université de Tours, France)
Quand les mises en série et en feuilleton sont au service de l’actualité
Manel Sammoud (Université de Sousse, Tunisie)
Les courts-métrages publicitaires Web : la complexité narrative en question
Françoise Chambefort (Université de Franche-Comté, France)
Data Art et mise en récit.

12h35 :  Pause déjeuner

(15h00-16h20)  :  Panel 3 : Influences des dispositifs numériques sur la narrativité au sein du jeu

Modératrice :   Hadria Khelifi (Université de Lorraine, France)

Béatriz Sanchez (Université de Lorraine, France)
Raconter la guerre, raconter la paix : la narration du conflit armé colombien au sein du jeu vidéo Reconstruction : la guerra no es un juego
Noémie Roques (Université Paris 13, France)
Influences des éléments visuels sur la narration dans le cadre d’une pratique ludique médiée :  le cas du jeu de rôle sur table dématérialisé

 16h25-16h45   :   Pause

16h45 : Intervention de Justine Simon (Université de Lorraine, France)
Analyse de narrations visuelles interactives sur les réseaux socionumériques.

19h00 :  Dîner

VENDREDI 16 MARS 2018

08h30 : Accueil

09h05-10h25)  :  Panel 4 : Récits numériques et témoignages

Modératrice : FATIMA ZOHRA FOURAR  (Université de Lorraine, France)

Yannick Kernec’h (Université Rennes 2, ATER Université Toulouse Jean-Jaurès, France)
Puissance de la narrativité vidéoludique : approche de la notion de lore.
Mirta Desnica (Université Paris 2 Panthéon-Assas, France)
Témoigner sur Twitter : la mise en récit de violences sexuelles et sexistes dans le mouvement « #balancetonporc »
Blandine Rousselin (Université Paris 2 Panthéon-Assas,  France)
La mise en récit hybride des troubles mentaux sur les plateformes numériques
Arnaud Bubeck (Université de Strasbourg, France)
La mise en récit de parcours d’errance chez des patients souffrant de comorbidité psychiatrique et addictive.

10h30 :  Pause

 (10h55-12h15)  :  Panel 5 : Entre Narration et action : Appropriation et adaptation des techniques du récit

Émilie Babuin (Université Claude Bernard Lyon 1, France)
Mise au jour des représentations sur les sciences et les techniques via la mise en récit : cas du dispositif ludique « Mène l’enquête »

Aurore Déramond (Université Toulouse Jean-Jaurès, France)
Le récit comme dispositif d’échanges. Enjeux de l’appropriation de formes de narration : le cas des auteurs de fanfictions du « fandom » de One Piece

Hadria Khelifi (Université de Lorraine, France)
La narration dans l’écrit universitaire est-elle limitée par le genre de ce discours ? Le cas du mémoire de fi n d’étude

12h20 :  Pause déjeuner

  (14h05-15h55) :  Panel 6 : Société et mémoire : construction/reconstruction narrative des identités individuelles et collectives.

Modératrice :  Merveilles Léoncia Mouloungui (Université de Lorraine, France)

Souad Bahri (Université d’Oran 2 Mohamed Ben Ahmed, Algérie)
Construction objective et subjective de la diégèse dans les récits hagiographiques racontés par les gardiens des mausolées

Oriane Piquer-Louis (Université Lumière Lyon 2, France)
Un ou trois récits : la médiatisation numérique de la fête des Lumières à Lyon en 2015

Marion Fournier (Université de Lorraine, France et Université de Leipzig, Allemagne)
Des mises en récit de soi sur le plateau de danse. Deuil et hommage chez quelques danseurs du Tanztheater

Géraldine Letz (Université de Lorraine, France)
La mise en récit en performance paralympique (2012-2016) :
de la spectacularisation à l’intégration

Oriane Piquer-Louis (Université Lumière Lyon 2, France)
Un ou trois récits : la médiatisation numérique de la fête des Lumières à Lyon en 2015
Marion Fournier (Université de Lorraine, France et Université de Leipzig, Allemagne)
Des mises en récit de soi sur le plateau de danse. Deuil et hommage chez quelques danseurs du Tanztheater

Géraldine Letz (Université de Lorraine, France)
La mise en récit en performance paralympique (2012-2016) :
de la spectacularisation à l’intégration

16h00:  pause

  (16h25-17h45)  :   Panel 7 : L’écriture littéraire à l’épreuve des nouvelles formes de mise en récit

Danielle Valla (Université de Lorraine, France et Université du Luxembourg, Luxembourg) « D’après une histoire vraie » de Delphine de Vigan ou le récit d’une écrivaine tourmentée

Cyril Delecraz (Université de Nice Sophia Antipolis, France)
Analyse du traitement narratif pour la mise en musique d’un roman. Exemple de Maria Republica, opéra pour 7 chanteurs, 15 musiciens et technologie (François Paris, 2016)

Fanny Siaugues (Université Sorbonne Nouvelle-Paris 3, France)
L’hébergement de formes narratives dans l’Autofi ctif :
le cas de Lorsque je serai vieux d’Éric Chevillard

17h50-18h20 :   Discussion générale et conclusion du colloque

Accès au Campus de l’Île du Saulcy-Metz
Depuis la gare de Metz : prendre la ligne B du METTIS (MB)
direction Université Saulcy (environ 20 minutes de trajet)

Contacts
ajc-crem.univ-metz.fr – ajccrem@gmail.com
crem.univ-lorraine.fr

Séminaire sports et médias AJC Crem / Praxis

L’équipe Praxis du Centre de recherche sur les médiations et l’AJC Crem vous invitent à un séminaire conjoint qui accueillera les interventions de Natacha Lapeyroux et Géraldine Letz (doctorante, Crem). Discutant : Jean-François Diana

le mardi 29 novembre 2016
de 14h à 16h
salle G04
Campus Lettres et Sciences Humaines de Nancy

Programme

Représentations télévisuelles des sportives de haut niveau de 2005 à2015

Natacha Lapeyroux, doctorante en sciences de l’information et de la communication, ATER à l’IUT Nancy-Charlemagne

Les medias perpétuent l’hégémonie masculine dans le sport en sous-médiatisant le sport féminin à la télévision (Creedon, 1994). Par ailleurs, les médias ont tendance à reléguer les performances des sportives au second plan, alors que leur genre fait toujours l’objet d’une attention particulière, prolongeant l’essentialisation de l’organisation sexuelle dichotomique du sport (Messner, 2002).

Ces questions de représentations télévisuelles du sport féminin et de ses enjeux sont analysées dans le cadre de notre recherche doctorale, de manière diachronique sur une période de 10 ans, de 2005 à 2015, àpartir d’un corpus d’archives télévisuelles constitué à l’Inathèque. En étudiant les représentations émergentes sur les dix dernières années, on accède à la manière dont les sportives construisent conflictuellement la réalité à travers les « médiacultures » (Macé, Maigret, 2005).

Corps, appareillage et sport paralympique : du moi morcelé au super-héros

Géraldine Letz, doctorante en sciences de l’information et de la communication

Notre travail propose d’interroger la construction médiatique de la figure de l’athlète prothétique paralympique. Depuis deux olympiades, la symbolique du super-héros s’est clairement développée, formant un modèle d’uniformisation. Par la pratique du handisport de haut niveau, le morcellement identitaire engendré par l’amputation se voit reconfiguré et réincarné à travers l’hybridité. Le sportif mi-homme, mi- machine dépasse les limites du corps naturel et se déploie dans un champ pluridisciplinaire qui dépasse le cadre du sport, interrogeant ainsi la norme et le rapport à la différence au sein de notre sociétémoderne.

Soutenance de thèse Aurora Fragonara

Aurora FRAGONARA

Sciences du langage

Soutiendra publiquement ses travaux de thèse intitulés

La pratique de l’adaptation: approches sémio-linguistique et cognitive

Soutenance prévue le samedi 05 novembre 2016 à 14h
Lieu : Maison des Sciences de l’Homme Lorraine Université de Lorraine – Campus du Saulcy Ile du Saulcy 57000 Metz
salle D402

Jury

  • Guy Achard-Bayle (université de Lorraine, examinateur)
  • Andrée Chauvin-Vileno (Université de Franche-Comté, rapporteur)
  • Jean-Paul Dufiet (Université de Trento , examinateur)
  • Chiara Elefante (Université de Bologne, examinatrice)
  • André Petitjean (Université de Lorraine)
  • Alain Rabatel (Université Claude Bernard-Lyon 1, rapporteur)

Résumé

Ce travail interroge le rapport entre la parole et son contexte médiatique d’énonciation. À ces fins, nous avons choisi comme observable l’adaptation en vertu du fait que cette pratique comporte le passage du même contenu d’un média à un autre. Nous avons constitué un corpus contrastif formé du Petit Prince de Saint-Exupéry et de son adaptation théâtrale par Virgil Tanase, choisie parmi d’autres selon des critères de représentativité et pertinence par rapport à notre angle d’attaque linguistique. Afin de traiter ce corpus dans une perspective linguistique, nous avons convoqué des notions et des cadres théoriques issus de la théorie de l’énonciation, la pragmatique et la linguistique cognitive. Des notions sémio-narratologiques ont également été mises à contribution. L’analyse, divisée en trois parties, se focalise d’abord sur les propriétés sémiotiques (schéma actantiel et macroséquence) et linguistiques (point de vue et isotopie) communes au conte et à la mise en scène. Ces caractéristiques assurent l’équivalence entre adapté et adaptation. Ensuite, sont brièvement analysées les propriétés linguistiques qui permettent le passage du média livre au média théâtre (relation hyponymie/hyperonymie des noms communs et dialogues). Enfin, nous nous focalisons sur les marqueurs qui enregistrent le passage d’un média à un autre en termes de traitement cognitif du référent (déictiques, actes de nomination) de la part de l’instance de réception. Les résultats de cette analyse mettent en lumière l’influence du contexte médiatique sur l’acte d’énonciation selon un double cadre théorique : celui d’une perspective élargie de l’énonciation qui prend en compte l’inscription volontaire et autonome de l’allocutaire dans une situation d’énonciation et celui d’une approche symétrique et réaliste dans le traitement de la référence.

Image By Dave Stagner (Flickr: The Little Prince) CC BY-SA 2.0, via Wikimedia Commons

Soutenance de thèse Ammar Benkhodja

Ammar BENKHODJA
Langues, littératures et civilisations
Soutiendra publiquement ses travaux de thèse intitulés

L’Errance à l’oeuvre dans la prose et la poésie d’El-Mahdi Acherchour. Regards littéraires et anthropologiques

Soutenance prévue le mercredi 23 novembre 2016 à 14h00
UFR ALL Ile du Saulcy 57000 METZ
salle A208

Jury

M. Jean-Marie Privat, Université de Lorraine, Directeur de thèse
Mme Marie SCARPA, Université de Lorraine, Examinateur
Mme Zineb ALI-BENALI, Université de Paris VIII, Rapporteur
M. Guy DUGAS, Université de Montpellier  III, Rapporteur

Résumé

Mêlant réalisme et merveilleux, temps de la nature et temps de la vie sociale, les textes d’El-Mahdi Acherchour détruisent les frontières entre l’espace sauvage et domestique, rattachent, dans un continuum, le monde des vivants à celui des morts, les temps anciens au présent, les oralités aux pratiques scripturales. Ils s’inscrivent ainsi dans le sillage de l’esthétique postmoderne en ne présentant pas une seule intrigue, mais d’infinis récits enchâssés.
C’est donc dans une perspective qui croise poétique des textes littéraires et anthropologie du symbolique que nous avons voulu interroger le corpus littéraire d’El-Mahdi Acherchour.
Dans la première partie consacrée à l’étude du dernier roman de cet auteur, Moineau (2010), nous avons tenté de souligner les problématiques qui s’y posent. Depuis le paratexte jusqu’aux chronotopes structurant ce roman, en passant par les configurations des personnages, quelques réflexions sur la mise en écriture de logiques plus au moins hétérogènes (une hétérologie culturelle) se sont (im)posées d’elles-mêmes. Des questions liées au sauvage et au domestique, au familier et à l’étrange(r), à l’écriture et à l’oralité, etc. Autant de logiques que l’écriture acherchourienne tend à « métisser ».
Dans la seconde partie, nous avons interrogé, dans la même perspective, les deux autres romans d’El-Mahdi Acherchour : Pays d’aucun mal (2007) et Lui, le livre suivi de l’Autre, l’autre livre (2005). Deux romans qui convoquent les mêmes lieux imaginaires et font appel à une même figure du folklore berbère (Zalgoum) dans un élan esthétique qui « fait le procès de l’Unité ».
La dernière partie a été consacrée à une lecture des cultures mises en œuvre dans la poésie d’El-Mahdi Acherchour, notamment dans L’Œil de l’égaré (1997) et Chemin des choses nocturnes (2003).
Au carrefour de la (des) culture (s) du Même, de la culture et de la langue de l’Autre, l’oeuvre d’El-Mahdi Acherchour prend une position d’ « entre-lieu », d’ »entre-deux » entre « des » cultures, érigeant toute l’œuvre poétique et romanesque en géographie de l’ambivalence et de la cohabitation. En faisant siennes la langue et la culture de l’Autre, elle-même composite et hétérogène, les vers et la prose d’El-Mehdi Acherchour proposent une vision du monde centrée sur sa réalité syncrétique.

Soutenance de thèse Laurent Di Filippo

Laurent DI FILIPPO

Sciences de l’information et de la communication

Soutiendra publiquement ses travaux de thèse intitulés

Du mythe au jeu. Approche anthropo-communicationnelle du Nord. Des récits médiévaux scandinaves au MMORPG Age of Conan: Hyborian Adventures

Co-tutelle avec l’Université de Bâle (Suisse)

Soutenance prévue le vendredi 4 novembre 2016 à 14h30
Salle des Conseils, Ile du Saulcy, CS 60228 57045 Metz Cedex 01

Jury

M. Jacques WALTER, Université de Lorraine, Directeur de thèse
M. Jürg GLAUSER, Universität Basel, Co-directeur de thèse
M. David DOUYÈRE, Université François Rabelais de Tours, Examinateur
Mme Anne BESSON, Université d’Artois, Examinateur
Mme Marie-Pierre FOURQUET-COURBET, Université d’Aix-Marseille, Rapporteur
Mme Maude BONENFANT, UQAM – Université du Québec à Montréal, Rapporteur
M. Jürgen MOHN, Universität Basel, Examinateur

Résumé

Un rhinocéros Berserker, des hordes de Vanir déferlant sur la Cimmérie, le fils d’Ymir emprisonné… les références aux récits médiévaux scandinaves couramment désignés par les termes « mythes nordiques » sont nombreuses dans le jeu de rôle en ligne massivement multi-joueurs Age of Conan: Hyborian Adventures. Mais, comment des éléments issus de sources presque millénaires sont-ils devenus des composantes d’une production vidéoludique contemporaine ? À partir de ce cas d’étude, l’auteur de ce travail s’intéresse, de façon plus générale, aux phénomènes culturels et à leurs dynamiques à travers leurs processus de transmission, de manifestation et d’appropriation. Pour ce faire, il s’appuie sur une démarche qualitative et empirique à la croisée des Sciences de l’information et de la communication et des Études scandinaves afin de développer une approche anthropo-communicationnelle, fortement imprégnée par les travaux en Anthropologie. Celle-ci se fonde sur une méthodologie à la fois linguistique, socio-historique, d’observation participante sur le temps long et un suivi de veille sur le temps très long. Elle permet de constater que, des manuscrits médiévaux aux jeux vidéo en ligne, en passant par la littérature de fantasy américaine des années 1930, le sens donné aux références aux ressources culturelles du passé est sans cesse transformé et construit en fonction de la situation dans laquelle elles sont manifestées. Ces dynamiques culturelles s’inscrivent alors au cœur de la problématique du changement et de la permanence et mettent lumière les constructions d’un imaginaire du commun tout en remettant au centre de la réflexion le travail des acteurs.

Crédit image : Capture d’écran du jeu Age of Conan, Laurent Di Filippo

Soutenance de thèse Rémi Cayatte

Rémi Cayatte a le plaisir de vous inviter à la soutenance publique de sa thèse de doctorat en sciences de l’information et de la communication intitulée :

Les jeux vidéo américains de l’après 11 septembre 2001 : la guerre faite jeu, nouveau terrain de propagande idéologique ?

Sous la direction de Sébastien Genvo (CREM, Metz) et André Kaenel (IDEA, Nancy)

Le Jeudi 20 octobre 2016
à 14h00, à l’Université de Lorraine (Metz)

Salle du Conseil de l’UFR Sciences Humaines et Sociales (D206, 2ème étage)

Jury

Marie-France Chambat-Houillon, Maître de conférences HDR à l’Université Paris 3 Sorbonne Nouvelle, rapporteur
Björn-Olav Dozo, Professeur à l’Université de Liège, examinateur
Béatrice Fleury, Professeur à l’Université de Lorraine, examinateur
Sébastien Genvo, Professeur à l’Université de Lorraine, directeur de thèse
Madjid Ihadjadene, Professeur à l’Université Paris 8, rapporteur
André Kaenel, Professeur à l’Université de Lorraine, directeur de thèse

Résumé

Les jeux vidéo qui abordent de manière explicite ou détournée des événements réels transmettent une certaine vision de tels événements à leurs utilisateurs. Que ce soit à travers les éléments de récit sur lesquels ils reposent, les images portées à l’écran ou leurs spécificités ludiques, certains jeux vidéo s’inspirent ainsi du réel autant qu’ils (re)construisent ce dernier par l’intermédiaire des expériences de jeu qu’ils proposent.

Afin de mieux cerner les rouages et les mécanismes de ces jeux, nous avons pu proposer dans ce travail une méthode d’analyse qui prend en compte l’ensemble des éléments (narratifs, visuels et ludiques) qui les constituent. Nous avons pu ensuite appliquer cette méthode aux trois jeux Call of Duty: Modern Warfare (2007-2011). Une fois l’étude de ces éléments formels réalisée, nous avons replacé ces jeux dans leurs contextes de production et de réception.

Nous avons ainsi pu mettre en lumière le fait que, à l’exaltation de sentiments militaristes, guerriers, nationalistes et patriotiques, s’ajoute dans ces trois jeux une volonté assez nette de véhiculer une vision positive de l’engagement militaire américain à l’étranger et de l’adoption d’une doctrine de guerre préventive par les États-Unis au lendemain des attentats du 11 septembre 2001.

Au-delà du travail réalisé sur les trois jeux Call of Duty: Modern Warfare, la méthode utilisée pour le mener à bien participe à proposer une approche qui prend en compte les multiples facettes de l’objet jeu vidéo pour en appréhender au mieux les possibilités de persuasion.