Le resumÉ de la présentation de Samira messoudi Au sÉminaire de l’AJC-CREM DU 30 DÉCEMBRE 2019

 »Discours numérique et émergence d’une communauté discursive : le cas des témoignages sur les violences conjugales ».

L’analyse du discours est une technique permettant de questionner ce qu’on fait en parlant au-delà de ce qu’on dit. Les principales questions auxquelles l’analyse du discours est censée répondre, sont celles du « Comment » et du « Pourquoi » de l’activité langagière, ce à quoi nous tenterons de répondre durant cet atelier. Le sujet autour duquel s’articulera l’atelier est né d’une interrogation sur les enjeux sociétaux du discours. Il évoque les violences conjugales et leur mise en récit. Nous nous sommes intéressée à ce sujet sensible pour son caractère humain et l’impact qu’il a sur la société mais surtout pour l’intérêt qu’il suscite en sciences humaines et sociales. Ce travail tend à montrer et examiner comment la souffrance de femmes battues s’exprime sur la toile, et plus précisément au sein des forums, pour répondre aux questions suivantes : Est-ce que ces témoignages instaurent un nouveau genre d’écriture lorsqu’ils sont médiés par le support numérique ? Quelles sont les spécificités des témoignages de femmes victimes de violences conjugales ? Est-il possible, linguistiquement et sémiotiquement, d’établir des caractéristiques propres au genre du témoignage sur forum lorsque la violence conjugale est racontée ? Dans un premier temps, l’atelier portera sur l’analyse du discours numérique dans le cadre de témoignages des femmes battues sur forums. Dans un second temps, nous évoquerons certaines fonctionnalités du logiciel « Hyperbase », d’éventuelles applications et différentes interprétations des résultats obtenus à travers des études de cas à l’appuis ; puisque l’analyse quantitative permet d’avoir une approche rigoureuse et systématique des corpus volumineux : établissement de concordances, analyse statistique de la répartition de termes et d’expressions, représentations graphiques. Pour conclure, une discussion ouverte afin d’échanger sur ce sujet et répondre à vos interrogations.

Brève notice bibliographique :

Ablali D. (2015). Sémiotique de l’épistolarité numérique d’un public en situation de souf- france in D. Ablali, S. Badir, D. Ducard (éd.). En tous genres. Normes, textes, médiations. Louvain-la–neuve : L’Harmattan -Academia, pp. 11-24.

Ablali D. & Wiederspiel B. (2015). Quand le lien numérique maintient le fil narratif des personnes en souffrance, in Communication & Langages, n°186, Décembre, La souffrance à proximité : écrits du mal-être d’un public en ligne, pp. 77-98.

Adam J.-M. (1987). Approche linguistique de la séquence descriptive, in Pratiques N°55.

Adam J.-M. (2011). Les textes types et prototypes, Armand Colin, (3ème edition), pp. 191-202.

Amossy R. (2014). L’éthos et ses doubles contemporains. Perspectives disciplinaires, in Langage et société, 3/2014 (n° 149), pp. 13-30. URL : http://www.cairn.info/revue- langage-et-societe-2014-3-page-13.htm. DOI : 10.3917/ls.149.0013.

Cassili A. (2010). Les liaisons numériques : vers une nouvelles sociabilité ? Éd du Seuil. DL 2010, cop.2010, pp. 82 -100. Charaudeau P. (2009). Dis-moi quel est ton corpus, je te dirai quelle est ta problématique, Corpus, 8 | pp. 55 – 58.

Maingueneau D. (1996). Les termes clés de l’analyse du discours [Texte imprimé], Paris, Seuil. 1996, cop. 1996.

Marcoccia M. (2004). L’analyse conversationnelle des forums de discussion : questionne- ments méthodologiques, Les Carnets du Cediscor [En ligne], 8 | 2004, mis en ligne le 01 novembre 2006, consulté le 05 février 2017. URL : http://cediscor.revues.org/220.

Marcoccia M. (2012). La représentation du non verbal dans la communication écrite mé- diatisée par ordinateur, Communication et organisation [En ligne], 18 | 2000, mis en ligne le 27 mars 2012 ? consulté le 10 janvier 2017. URL : https://communicationorganisation.revues.org/2431.