Séminaire Praxis – 12 décembre 2017

Mardi 12 décembre 2017

14h-16h

Salle A136

Campus LSH, Nancy

Discutante : Tourya Guaybess (Crem, UL)

 

La femme dans les publicités post-révolution en Tunisie : un élément de décor ou une figure d’influence et de changement ?

Khawla Ben Aicha, doctorante en SIC (Crem, UL)

Dans ce projet de thèse, il s’agit de montrer l’évolution de la représentation de la femme dans le paysage publicitaire tunisien de 2000 à 2015, une période qui couvre plusieurs changements politiques et sociaux en Tunisie en rapport très étroit avec la présence et le rôle de la femme sur les plans économiques, sociaux mais également politiques. Depuis les années 2000, la publicité est un secteur qui a connu un essor très rapide, dont les conceptions et les techniques évoluent. Nous nous intéressons plus particulièrement aux spots publicitaires à la TV, qui est le média avec le plus grand taux d’audience et de pénétration dans la société tunisienne, notamment auprès de la cible féminine. Nous cherchons à comprendre comment s’agencent les discours, quelles sont leurs évolutions au cours des quinze dernières années et dans quelle mesure ces conceptions et représentations du statut de la femme tunisienne sont fidèles à la situation réelle. La présentation portera sur une partie des avancées de la recherche. Après avoir donné un bref aperçu de l’histoire de la publicité en Tunisie et de son avènement à la télévision, j’exposerai l’importance de la femme dans la société tunisienne et un récapitulatif de ses acquis depuis l’indépendance. Je proposerai ensuite, en la replaçant dans ma démarche, une analyse de deux spots publicitaires qui présentent deux profils de femmes, une « représentation classique » et une « représentation plus réelle », illustrant l’évolution de la représentation de la femme tunisienne dans les spots publicitaires télévisés.

Les représentations féminines dans le paysage médiatique arabe : analyse du phénomène au prisme des chaînes satellitaires transnationales

Ilham Bougroum, doctorante en SIC (Crem, UL)

Dans des sociétés en mutation depuis la période mouvementée du printemps arabe, il a semblé intéressant d’observer et d’étudier le paysage médiatique arabe actuel pour analyser les représentations féminines qui y sont diffusées et la manière dont celles-ci peuvent reconfigurer progressivement les rapports du genre. La création des chaînes satellitaires depuis les années 90 et leur essor depuis les années 2000 constituent une base d’étude fertile pour ce thème de recherche. La nouveauté -entre autres- apportée par les chaînes satellitaires se trouve dans l’émergence de nouvelles figures féminines dans des domaines où les femmes étaient jusque-là peu visibles. En prenant les chaînes satellitaires comme objet d’étude, le monde arabe est appréhendé de manière transnationale et l’objectif du travail de thèse est de mettre en lumière l’émergence de nouveaux modèles féminins qui bousculent les rôles de genre préétablis et qui peuvent être intégrés de manière transnationale dans le monde arabe.  Après avoir exposé les motivations et interrogations qui m’ont amenée vers ce travail de thèse, je présenterai dans un premier temps le terrain et le cadre théorique et méthodologique puis, dans un deuxième temps, les premières avancées de ma recherche sur la construction d’un espace médiatique féminin dans le monde arabe.

 


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.